Le retour du French Tech Tour, notre CEO nous répond

Le retour du French Tech Tour, notre CEO nous répond

Le retour du French Tech Tour, notre CEO nous répond

Le retour du French Tech Tour, notre CEO nous répond

Le retour du French Tech Tour, notre CEO nous répond

Olivier Bourrouilh: “Un VC m’a dit «si votre produit fait ce que vous dites, la concurrence va trembler … »” et je vous assure qu’il le fait et bien plus encore.

ROK-Solution-au-French-tech-tour-2012

Moi: Bonjour Olivier, merci de prendre quelques instants pour répondre à mes questions après cette semaine palpitante. Nous rappelons que c’est toi, le concepteur de la plateforme, qui a présenté Rok Solution sur le marché américain. Tout d’abord explique-nous un peu comment c’était la Silicon Valley.

Olivier Bourrouilh: Cool. Les gros embouteillages ressemblenà ce que l’on peut avoir à Paris le dimanche matin lors d’un WE de mai, le temps est frais mais il fait soleil, toutes les entreprises connues y sont … sous forme de petites villes (Cisco town, Ebay town …). C’est énorme, mais il y a encore de la place.

Dans nos précédents posts, nous avons présenté le déroulement de cette semaine organisée par Ubifrance. Revenons donc sur la première partie de cette aventure, la préparation, qui s’est déroulée sur 4 jours.

Cela faisait un moment que je ne m’étais pas senti aussi « nul » : présenter une solution telle que la nôtre avec toutes les possibilités qu’elle offre en moins de 5 mn … j’en étais incapable en arrivant à ce séminaire. Il paraît que c’est normal : aux US les enfants apprennent à « pitcher » dès l’âge de 5 ans … ça vous aurait rassuré vous ?Bref, 3 jour plus tard je pitchais devant 300 américains (vous savez, ceux qui savent depuis l’âge de 5 ans) à l’occasion du  Gen Internet 2 : en 4mn ils ont compris l’offre.  Bravo et merci à notre super coach Erica Lee !

Toute cette préparation avait pour but de présenter au mieux ton produit au grandes entreprises IT de la Silicon Valley. Comment ça s’est passé ? Avec quels grands groupes as-tu eu des rendez-vous ? Comment le produit a-t-il été perçu ?


Avec un produit B to B, j’ai eu beaucoup moins de rendez-vous que certains de mes «comparses » qui avaient des solutions plus démonstratives et grand public.  Il n’est pas évident de parler organisation, optimisation, risques et process après une présentation de Velsalis (excellents) dont le support de présentation est essentiellement composé de mannequins … qui vous mettent déjà dans l’envie !
Ceci étant, j’ai pu mesurer et valider au cours de mes présentations trois points essentiels :
  • Notre offre et notre vision sont ce que le monde de l’entreprise attend, sans trop croire que cela peut marcher. Un Capital risqueur m’a dit (je traduis) «si votre produit fait ce que vous dites, la concurrence va trembler … » : j’ai d’ailleurs été approché par un des leaders mondiaux de ce type de solutions que je voyais plus comme concurrent que comme partenaire … je sais que les leaders y vont … mais n’y sont pas encore.
  • Notre techno (je parle de l’architecture, du code et de l’IHM) fait l’unanimité : on a réellement de très bons geeks en France et particulièrement chez Rok Solution : merci à l’équipe !
  • Les US sont une réelle opportunité, l’échelle des deals étant sans aucune mesure avec ce que nous connaissons en Europe.
J’ai entamé de bonnes discussions avec Nokia, Microsoft, LG, British Télécom, Cisco, Inter American Development Bank, AT&T, SAP par exemple. Le follow-up montrera si cela peut déboucher sur de vrais contrats. Ce qui a été une surprise pour moi, c’est la veille et la curiosité non feintes de ces énormes entreprises présentes dans la Silicon Valley. La culture de la mise en relation n’y est pas un vague « je te donne un coup de main », mais un vrai mode de fonctionnement dans les affaires avec ses codes et ses règles qui visent le ROI.


Au-delà de ces perspectives commerciales excellentes, peux-tu nous dire ce que le French Tech Tour t’a apporté au niveau personnel ?
Savoir pré-vendre en 4 mn … c’est juste « énorme ». J’ai réalisé hier une quasi vente … au resto, sans slide ni solution à montrer … on n’est pas câblés comme les américains et on a énormément à apprendre d’eux. Techniquement on est très fort. Quand on les aura rattrapé dans notre approche marketing et commerciale, on pourra faire une OPA sur leur pays.


As-tu des conseils à donner à ceux qui souhaiteraient y participer l’année prochaine ?
C’est très relatif et cela dépend du niveau «d’alphabétisation» de chacun. Pour ma part, je connais très bien les aspects juridiques et financiers de ce pays, c’est leur approche commerciale qui m’a intéressée. Pour d’autres, les investisseurs ont étés leurs points d’intérêt, ou encore le mode de fonctionnement « intellectuel » … Mon conseil serait « préparez vous » avant de partir … quand bien même vous vous sentiriez un cador dans l’hexagone.


Pour finir, j’ai lu que beaucoup de participants au French Tech Tour estiment que pour percer sur le marché américain, il faut être physiquement présent dans la Silicon Valley, et délocaliser ou créer une filiale. Partages-tu cet avis ? 
C’est un pré-requis. La présence d’un investisseur local (ou industriel) dans votre capital présente un avantage concurrentiel non négligeable (c’est pas encore la Chine avec ses exigences de partenariat mais il y a un peu de cela)…. A quand un gouvernement américain qui nous fera un appel à la Cameron ???


Merci Olivier d’avoir pris le temps de me répondre. On ne peut que se réjouir de cette magnifiqe opportunité qu’a été ce séminaire et bien que l’avenir nous le dira, on voit se profiler de très beaux jours pour ROK !


Merci à tous et à très bientot ! 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez des mises à jour et apprenez des meilleurs

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Plus à explorer

IAM

ROK lance la nouvelle version de sa plateforme

L’éditeur ROK fait évoluer sa plateforme et positionne les sujets liés à la gestion des accès (IAM), au Low code et au collaboratif au centre de ses nouvelles orientations. Une plateforme d’automatisation No-Code garantissant par conception …

L’éditeur ROK fait évoluer sa plateforme et positionne les sujets liés à la gestion des accès (IAM), au Low code et au collaboratif au centre de ses nouvelles orientations.

Collaboration

ROK Solution annonce un partenariat stratégique avec Atos

L’éditeur ROK Solution et l’ESN Atos nouent un partenariat stratégique pour proposer sur le marché une solution disruptive de gestion des accès et des identités pour SAP. À travers cette annonce, ROK Solution renforce son avantage concurrentiel et se positionne comme la toute première plateforme NoCode permettant aux entreprises d’accélérer leur transformation digitale en pilotant de façon automatique et en temps réel les droits SAP tout en garantissant dynamiquement la gestion des SOD (ségrégation of duties) ou séparation de tâches.