Le low-code, le nouvel atout d’une transformation digitale réussie

La transformation digitale s’accélère inéluctablement laissant sur le bas-côté ceux qui ne s’en emparent pas au profit d’entreprises et d’offres qui n’existaient pas il y a dix ans. Avec l’adoption du cloud, les offres SaaS ont fleuri et le nombre de plateformes permettant de modéliser soi-même ses propres applications en fonction de ses besoins se démocratise. Les solutions de workflow, iBPMs, et plus récemment de RPA se sont multipliées permettant ainsi à un plus grand nombre de participer à la transformation digitale.

PAS DE TRANSFORMATION DIGITALE RÉUSSIE SANS IAM

L’usage croissant du numérique dans le mode de fonctionnement des entreprises les amène à faire évoluer leurs processus de gestion en continu. Dans ce contexte, les notions de collaboratif, de cloud, de No Code occupent désormais une place centrale. La main est donnée aux collaborateurs qui développent à marche forcée applications et process automatisés. Si l’on peut s’en réjouir, il convient d’être toutefois vigilant car le pendant de cette évolution inéluctable est la perte de maitrise de qui en final a accès à quelle application (Saas / Low code / automation… etc) et ou donnée.